21 mai 2018

Roulage sur piste le 21 mai 2018:

Zone de Milleure - 71580 Fontenaud
Téléphone : 03 85 76 76 76
Site : http://www.circuitdebresse.com/fr/
GPS : Longitude : 5 19.630 Est   - Latitude : 46 33.105 Nord

Inscription obligatoire:

01 janvier 2018 au 20 avril 2018

Demander le bulletin d’inscription à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Participation : 100.00 €

Inscription par courrier adressé à :

Motard Avant Tout - 450, route de la Gravelière - 74270 CONTAMINE-SARZIN

accompagné d’un chèque de 100 € à l’ordre de : COMAS

Motard Avant Tout prendra en charge le repas de midi.

Pas d’annulation possible après le 8 mai 2018.

Vous avez la possibilité de souscrire une assurance annulation.

Documents indispensables lors de l’inscription

  • Permis de conduire ou CASM
  • Attestation d’assurance RC piste ou licence
  • Niveau sonore, pensez à vos chicanes
  • Bresse : 95 dB à 60% du régime maxi.

Renseignements :

www.mat-74.fr

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

07 81 40 0 37

Tout motard qui se respecte sait que la route n’est pas un circuit

La moto, c’est plus qu’un loisir, c’est une véritable passion. La sécurité prend une place capitale dans la vie du motard. Le circuit est l’endroit le plus adapté pour en profiter au maximum. Tout le monde peut participer à des stages de pilotage ou de perfectionnement avec sa propre moto. On ne peut s’aventurer sur un circuit sans passer par les précautions d’usage.

Quelques conseils pour rouler sur piste avec sa moto de route

Ces quelques conseils sont loin d’être exhaustifs et/ou complets, ils vous permettent d’en savoir un peu plus et de compléter avec votre propre expérience.

Pour faire ses débuts sur piste, votre moto de route fait très bien l’affaire. Nombreux sont les motards qui roulent avec leur moto de tous les jours sur circuit. Si vous prenez le départ avec apaisement, que vous y allez simplement pour apprendre les bases du pilotage, pour affiner la connaissance de votre moto et pas pour claquer un chrono, tout se passera bien.

A vérifier avant de partir, une liste que vous pouvez suivre quelques jours avant de partir:

  • Chaîne : Vérifiez la tension et réglez-la si nécessaire.
  • Plaquettes de frein : Avez-vous encore assez de marge ? Dans le doute, remplacez-les.
  • Huile : Jetez un œil au niveau d’huile. Sur piste, la moto consomme plus d’huile.
  • Serrages : Vis de carénages, vis d’étriers, etc. assurez-vous que tout est correctement serré, spécialement ce qui est particulièrement soumis aux vibrations.
  • Réglage des leviers : Si ce n’est  déjà fait, c’est l’occasion d’ajuster les réglages de vos leviers et pédales à votre morphologie, pour rouler le plus détendu possible.
  • État des pneus : Les pneus sont ce qui encaisse le plus lors d’une session piste. S’ils ont une bonne dose de gomme, ils devraient offrir l’adhérence qu’on attend d’eux.
  • Entretien moteur : Si cela fait longtemps, ou que vous êtes très proche de votre révision, il serait bienvenu de s’en occuper avant le jour J !
  • Protection : Même si on n’aime pas trop y penser, la chute peut causer des dommages à la moto si elle n’est pas protégée comme il faut. Pensez aux pare-cylindres ou aux tampons de de protection pour rouler l’esprit tranquille.

Ce qu’il faut emporter

La veille n’oubliez pas de charger votre bagage avec ce qui suit :

  • De la nourriture et de l’eau : Le roulage sur circuit constitue un véritable sport, et il convient de s’hydrater et de s’alimenter tout au long de la journée.
  • Un rouleau adhésif : Pour masquer les rétroviseurs les éclairages (voir plus).
  • Des outils : Si vous envisagez de démonter les rétroviseurs et/ou d’autres pièces, n’oubliez pas de prévoir les clés nécessaires.
  • Papiers/licence : Indispensables pour l’inscription, au risque de se voir renvoyé à la maison.
  • Produits d’entretien : De quoi débarrasser l’écran de votre casque des insectes.
  • De l’argent : Utile, notamment pour compléter son repas si besoin ou pour acheter les clichés du photographe officiel du circuit, etc…

Ce qu’il faut faire quand vous arrivez sur place.

  • Arriver suffisamment tôt pour procéder tranquillement aux opérations suivantes :
  • Masquer les phares : Avec le scotch, cachez l’optique de phare et le feu arrière. Deux raisons l’imposent : pour ne pas éblouir les autres participants, ou les surprendre au freinage, et pour éviter les éclats en cas de chute.
  • Masquer les rétroviseurs : Principal motif de cette opération, vous empêcher de regarder ce qui se passe derrière vous. Toute votre concentration doit rester fixée sur votre trajectoire !
  • Vérifier la pression des pneus : Il faut réduire, afin qu’ils encaissent la hausse de température due aux efforts supplémentaires de la piste. Demandez à un spécialiste sur place quelle combinaison conviendrait le mieux pour votre moto, en général, cela tourne autour de 2,2 à 2,3 bars à l’avant, et 2,1 à 2,2 bars pour l’arrière – pneus froids !

Sur la piste

  • Tout est prêt, vous êtes briefé, équipé, top départ, en suivant ces quelques conseils !
  • Chauffez vos pneus : Utilisez 2 à 3 tours de chaque session en augmentant progressivement la vitesse et l’angle d’inclinaison. Les glissades pneus froids sont monnaie courante, alors que ce n’est qu’une question de minutes.
  • Faites des vérifications pendant la pause déjeuner : Utilisez une partie du temps de la pause déjeuner pour faire un tour rapide de la moto, en vue de contrôler que tout fonctionne bien et que rien ne se desserre. Profitez-en également pour faire les pleins.

Drapeaux d’instructions

La piste est dégagée.

Ce drapeau est présenté agité à chaque poste de commissaires aux drapeaux, pendant le premier tour de chaque séance d’essais et du warm up, pendant le tour de reconnaissance et pendant le warm up.

Un seul drapeau jaune agité au poste de commissaire aux drapeaux, indique qu’il y a un danger plus avant, sur le bord de la piste.

Présenté agité à chaque rang de la grille de départ, ce drapeau indique que le départ de la course est retardé.

Lorsque la course ou les essais sont interrompus, le drapeau rouge est agité à chaque poste de commissaire aux drapeaux et les feux rouges autour de la piste sont alors allumés. Les coureurs doivent retourner lentement aux stands.

Signale au pilote qu'il doit quitter le circuit, ce drapeau peut avoir 2 significations : Le pilote à un comportement dangereux, il est exclut (temporairement, ou définitivement) du circuit. Le commissaire a remarqué un problème et prévient le pilote qu'il doit rentrer au stand pour contrôle.

Ce drapeau est agité à la ligne d’arrivée au niveau de la piste pour indiquer la fin de la course ou de la séance d’essais.

Et avant de repartir…

Les techniques enseignées sont réservées exclusivement à l’usage de la piste et ne sont pas applicables sur route ouverte.

Le circuit n’est pas la route. La route, ce n’est pas un circuit.

Au terme de cette journée sur la piste, n’oubliez pas de retirer la bande adhésive collée un peu partout, de remonter les rétroviseurs et autres accessoires, et rétablir la pression des pneus. Attention vous n’êtes plus sur piste.

« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde »

Nelson Mandela

Journées trajectoires
Favoriser la formation
Sortie et balade
Solidarité et respect
Solidarité
Encourager les valeurs motardes